dimanche 26 avril 2015

Captive

"Il faut toujours connaître son ennemi."


Elizabeth Vaughan est un auteur américaine qui aime la science-fiction et le fantasy. Juriste de profession, L’épopée de Xyalara est sa première série. Composée de quatre livres dont les trois premiers ont été traduits en français, le quatrième reprend l’univers mais Lara cède sa place de personnage principal à son ami d’enfance Heart.

C’est une stagiaire en libraire qui me l’a conseillé, elle me l’a tellement bien résumé que je n’avais qu’une envie : l’acheter. Romance, héroïc-fantasy, tout ce que j’aimais. Une fois en main, je l’ai dévoré. J’étais chez mes grands-parents et vu que les seules occupations là-haut sont la télévision et la marche, j’ai pu m’isoler et lire tranquillement. Exceptionnellement, j’ai passé un superbe séjour. J’espère vous donnez autant envie de le lire qu’elle.

Lara demi-sœur du roi est guérisseuse. Pour ramener a paix dans sa contrée, elle se sacrifie et devient la captive du terrible Seigneur de guerre Keir. Monnayée contre la cessation de la guerre, elle doit partir avec Keir dans sa tribu. D’horribles légendes courent sur ces hommes des plaines que l’on dit sans manières, rustres et dangereux. Avec eux, Lara découvrira une autre culture et peut être même l’amour. La paix relative semble toutefois compromise lorsque de fâcheux événements surviennent. Trahison ou rébellion ? L’ennemi est partout.

Le livre est très intéressant et ce par plusieurs points. Le scénario est bien ficelé, on ne s’ennui pas. La romance est bien présente sans tomber dans l’excès ou le mièvre. Les personnages ont un caractère surtout Lara qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, c’est son point fort. La culture du peuple de Lara est assez classique, c’est celle que l’on peut trouver au moyen-âge tandis que celle des hommes des plaines est orthodoxe, surprenante, on la découvre tout au long de l’épopée. L’écriture est simple, il ne faut pas s’attendre à un style développé mais il reste fluide. La fin de la série est un peu décevante, elle n’est pas achevée. Beaucoup trop de points sont inexplorés, tout comme l’avenir de certains personnages. La situation de Lara et Keir quand à elle laisse présumer une suite.
Si une suite apparait, je me jetterais dessus. En attendant, je patiente avec tout de même peu d’espoir.



Captive, L’épopée de Xylara, Elizabeth Vaughan, J’ai lu, 2005

Baby challenge 2015 catégorie fantasy


1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas du tout ! Mais ton avis donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer